Logo-tigre-instinct-du-fauve

Intro

Le tigre à dents de sabre est une espèce de fauve qui est depuis longtemps éteinte. Il se caractérisée par de longues canines incurvées et c’est vu attribuer plusieurs noms comme le “chat à dents de sabre », le « tigre à dents de sabre“, ou encore le “Smilodon” qui est son nom scientifique. Aujourd’hui nous allons en découvrir davantage sur ces majestueux animaux préhistoriques.

Passionné par ce puissant et sublime félin, La Boutique Instinct Du Fauve le présente aujourd’hui en détails.

t-shirt tigre à dents de sabre smilodon

Durant la période d’existence du smilodon il existé d’autres races de puissants félins aux longues canines, voici les trois variantes de ce prédateur historique :

  • Le Fatalis, l’un des plus connu est que l’on retrouve la plupart du temps sur des représentation du tigre à dents de sabre.
  • Le Gracilis, qui était le plus petit parmi les 3. Il mesurait près d’1,5 mètres de long pour 1 mètre de haut, pas plus grand que certain chine mais bien plus féroce!
  • Le Populator ou Smilodon, le plus grand de tous avec les plus longues canines de toutes les sous-espèces de fauve. Mais en comparaison à nos tigres actuelle, le smilodon reste d’un petit gabarit.

Une première information importante et capitale à retenir de cet article est que malgré leur dénomination de “Tigre“, ces mammifères n’ont strictement aucun apparentés avec le tigre que l’on connait aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui croyait le contraire mais il est avéré que leur génétique n’ont aucun lien, tout comme celle d’un lion et d’un tigre qui n’ont en commun que des caractéristiques similaire aux félins.  Ce qui justifie cet article que nous faisons pour éviter cet amalgame et en apprendre davantage sur cette espèce, souvent assimiler au redoutable tigre de notre ère.

 

Caractéristique du smilodon tigre à dents de sabre

Ces bêtes ont vécu à la même époque que l’imposant mammouth laineux (qui dans son cas était bel et bien l’ancêtre de l’éléphant…). Cependant, à contrario des mammouths, les spécialistes n’ont pas retrouvé de spécimens de tigres à dents de sabre en bonne était de conservation. Bien que nous ne puissions dire avec exactitude à quoi ressemblaient ces félins lorsqu’ils étaient encore vivants, leurs squelettes nous apportent néanmoins quelques indices.

La première et principale caractéristique est sans nul doute leurs longs crocs incurvés. Étonnamment, ces longs crocs étaient en réalité plutôt fragiles. Ils ne servaient qu’à émettre une morsure mortelle pour achever leurs proies. Certains paléontologues ont cru qu’ils les utilisées pour saisir et s’accrocher à leur proie. Cependant, attaquer un imposant herbivore de cette façon aurait facilement brisé ces fameuses dents de sabres. Peu de crocs brisés ont été retrouver, laissant donc à penser qu’il n’adopter pas ce genre de pratique lors de la chasse, autrement les dépôts d’ossements auraient rassemblé bien plus d’échantillons brisées.

Le reste du squelette smilodon, était lui aussi tout aussi incroyable. Possèdent de longs membres antérieurs et une carrure robuste, lui permettant de prendre le dessus afin d’abattre ses proies et de ce nourrir.

Anecdote sur le smilodon tigre à dents de sabre

Malgré la notoriété de cet imposant fauve, nombreux sont ceux qui ont des idées reçues à son sujet. Voici certains faits intéressants sur ces félins préhistoriques !

 

Le smilodon un prédateur pour l’hommes préhistoriques

Pendant que nous, Hommes, chassions des mastodontes, une autre bête nous chassait elle aussi. Il est fort probable que les tigre à dents de sabre ce soient nourris de nos ancêtres de la préhistoire. En fait, nous avons retrouvé un spécimen vieux de plus d’un million d’années ; dont le crâne était accablé d’une paire de trous, trous dont le diamètre sembles être adaptés aux crocs du smilodon !

 

Compétition avec le tigre à dents de sabre

Ces fauves étaient loin d’être au sommet de la chaîne alimentaire. Dans la plupart des environnements, les tigres à dents de sabre étaient en confrontation avec de nombreuses autres espèces de félins. Parmi les prédateurs qui pouvait rivaliser avec le Smilodon pour la chasse étaient les lions américains, les pumas, le lynx et le Miracinonyx (ou Guépard américain).

statue tigre à dents de sabre smilodon

Le smilodon est ces grandes Mâchoires

L’une des caractéristiques la plus pittoresque du Smilodon est sa longue paire de canines massives. Si ces crocs sont grands et impressionnants, une autre caractéristique les rend encore plus effrayants. Ces fauves ont la capacité d’ouvrir leur gueule jusqu’à 120 º, à titre de comparaison, les lions ne peuvent ouvrir leur mâchoire de seulement 60 º au maximum ! Mais contrairement à leur cousin les lions, les tigres à dents de sabre ne peuvent pas exercer une pression aussi importante lorsqu’ils mordent. Une reconstitution numérique d’un crane a été faite par des chercheurs pour déterminer la force avec laquelle le fauve à dents de sabre pouvait exercer lors d’une morsure. Les résultats de l’étude nous ont démontré que ces félins n’auraient en comparaison qu’un tiers de la force exercé par lion lors d’une morsure de ce dernier. Par ailleurs, ils étaient également à peine plus petit que lion moyen soit environ 30-40cm de différence pour une masse néanmoins tout autant similaire.

 

Lieu d’habitation du smilodon tigre à dents de sabre

Ces fauves étaient très répandus et utilisaient de nombreuses zones d’habitats différents pour leur survie. Les chercheurs pensent que les tigre à dents de sabre vivaient un peu partout, des savanes aux steppes, en passant par les forêts subtropicales, les bois, les plaines, les montagnes, etc… Ces derniers avaient des préférences bien différentes pour leur habitat. Certaines offraient de meilleurs cadre, offrant des chances de survie plus importante et étaient par conséquence des milieux où le félin était le plus répandues vis-à-vis des autres environnements.

 

Smilodon la répartition du tigre à dents de sabre

Les différentes espèces de Smilodon se répartissaient dans toute l’Amérique du Nord, en passant aussi par le centre et le Sud. Les chercheurs n’ont trouvé aucune trace de l’une des trois espèces de tigre à dents de sabre plus haut que les régions tempérées d’Amérique du Nord. Les Gracilis et les Fatalis habitaient chacun en Amérique du Nord, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. Le Populator, quant à lui, vivait uniquement en Amérique du Sud. Certaines de ces espèces devaient aussi vivre en Europe puisque des fossiles ont aussi été retrouvés sur ce continent. Jusqu’à aujourd’hui aucune autre trace de fossile sur les autres continents, ne permettant pas d’affirmer qu’il est pu s’y trouver.

 

Le régime alimentaire du smilodon tigre à dents de sabre

Même s’ils n’étaient pas au sommet de la chaîne alimentaire, ces féroces bêtes n’étaient pas non plus de doux agneaux. La grande majorité de leurs proies étaient de gros mammifères à sabots. Les chercheurs ont utilisé principalement deux méthodes bien distinctes afin de déterminer ce dont pouvaient bien s’alimenter les tigres à dents de sabre durant leur époque. Par ailleurs les méthodes de chasse du Smilodon était similaire à celle de nos bons vieux tigres, soit des embuscades et autres attaques furtives.

La première méthodes a donc consisté à observer les différents fossiles de potentiel espèces de proies et de retrouver d’éventuelle trace de morsure pour tenter ensuite de les faire correspondre à la dentition du fauve. Ils ont ensuite étudié les isotopes préservés dans les os et les crocs des smilodon pour déterminer leur régime alimentaire. Grâce à ces différentes méthodes ils ont pu détermines une variété de proie dont certaine qui provenaient de diverse zone des Amériques comme les bisons anciens et massifs, des chameaux préhistoriques, des pécaris, des glyptodontes (un animal préhistorique ressemblant à un tatou), etc….

 

Le smilodon tigre à dents de sabre contre l’Homme

Comme nous l’avons vu précédemment, ces fauves ont par le passé croisé la route des premiers Hommes. La présence de ces grands prédateurs et de proies a probablement engendré une socialisation accrue chez les premiers humains, et a très probablement façonné le mode de vie diurne des Hommes.

 

 Une domestication du smilodon ?

Aucune preuve ne tend à démontrer que l’Homme aurait pu apprivoiser ces bêtes, pour en faire un animal de compagnie ou bien même pour l’aider lors de chasse.

 

bague oeil de tigre à dents de sabre smilodon

Est-ce que le tigre à dents de sabre aurait fait un bon animal de compagnie ?

Même si le smilodon ou l’un de ces cousins étaient encore en vie aujourd’hui, ils ne seraient pas recommandés d’en posséder un comme animal de compagnie. Tout comme il est peut recommander de posséder un tigre comme animal domestique de nos jours. Ce sont de puissantes bêtes, évoluant en solitaire et non en meute, qui sont habituées à posséder plusieurs hectares de territoire pour une seul d’entre elle. Sans compter l’entretien de ces fauves qui mange plusieurs dizaines de kilo en viande durant un seul repas, soit l’équivalent d’une dizaine d’homme à elle seul.

 

Smilodon tigre à dents de sabre et leurs soins

Dans un environnement zoologique, ces fauves auraient probablement besoin de soins équivalent porté aux autres félins de leur taille. Le plus petit des trois avait approximativement la taille d’un jaguar tandis que le plus grand, était équivalent à la taille d’un lion.

Il est essentiel de choisir un enclos adapter et bien sécurisé, offrant beaucoup d’espace pour l’exercice et l’escalade. Comme tous les grands félins, ils auraient eu également besoin de divers enrichissements dans son environnement. Et bien entendu pour terminer leur régime alimentaire, aurait été très probablement similaire à celui des lions, des tigres et ou tous autres grands fauves.

 

 

Comportement du smilodon tigre à dents de sabre

L’attitude social de ces tigres est une conversation très débattue. Un certain nombre de théories suggèrent que ces félins vivaient en meute. Cette déduction est intervenue car certains chercheurs les ont retrouvés en grand nombre dans les fosses de goudron de La Brea, au cœur de Los Angeles, il est très probable que les appels à la chasse de proies potentielles les ont attirés dans ces régions.

Les zones à proies attirent les prédateurs des environnements qui chassent en groupe. Enfin, les archéologues ont retrouvé des fossiles de plusieurs fauves à proximité les uns des autres. Cela suggère également qu’ils pourraient avoir vécu en groupe ou que tout comme les éléphants ces derniers lorsqu’ils sentent leur mort venir, rejoignait un lieu précis pour s’éteindre.

bracelet oeil de tigre à dents de sabre smilodon

La reproduction du smilodon tigre à dents de sabre

Les fossiles apportent encore beaucoup de mystères aux chercheurs. Et les méthodes exactes de reproduction en font certainement partie. Si nous ne savons pas comment ces félins se sont accouplés, quelle était la durée de la période de gestation des femelles, ni combien de petits une portée compte en moyenne, nous avons quelques informations sur leur développement.

Les canines des jeunes fauves n’atteignez leurs tailles adultes qu’à partir de leurs troisièmes anniversaires. Cela suggère que, pendant que leurs crocs se développaient et étaient encore relativement fragiles, ils dépendaient fortement de leurs congénères pour les nourrir et les protéger. Les chercheurs ont constaté que les Smilodon vivaient en meute et non de façon solitaire comme le tigre.

 

Conclusion sur le Smilodon tigre à dents de sabre

Comme nous avons pu le constater dans cet article, le tigre actuel et les espèces de tigre à dents de sabre étaient relativement différents. Ils possèdent quelques points en communs comme leurs noms ou leurs techniques de chasse, mais globalement cela s’arrête là. Leur mode de vie, leur taille, leurs caractéristiques physiques et surtout leur pelage était totalement différent. Les Smilodon par exemple ne possédaient pas la moindre rayure. Ayant chacun des caractéristiques propres à la grande famille des félins, il est fort probable que tigre et tigre à dents de sabre est un ancêtre en commun, mais pour ce qui est du lien de parenté directe entre les deux espèces, semble caduque aux vues des données que nous possédons à l’heur actuel.