Logo-tigre-instinct-du-fauve

Intro que mange le tigre

Bien que ce félin puisse offrir une quel qu’onc ressemblance à celle d’un très gros chat, il n’en demeure pas moins un animal sauvage, qui plus est un redoutable prédateur carnivore, doté d’un incroyable puissance qui lui est offerte par son importante carrure composé en grande majorité de masse musculaire !

Ce magnifique fauve à rayure a donc besoin d’une importante consommation de nourriture afin de subvenir aux besoins de sa carrure conséquente.  Et pour ce faire il va se nourrit en très grande majorité de viande, soit de protéine animale !

Ce macronutriment qu’il engloutit à chacun de ses festins, lui permet de rester en parfaite santé, tout en préservant son énergie et sa masse musculaire, qui lui permettront ainsi d’assurer sa survie et son rôle de prédateur à l’état sauvage.

t-shirt tigre que mange le tigre

Passionné par ce puissant et sublime félin, La Boutique Instinct Du Fauve à justement décidé d’écrire cet article pour vous faire connaitre les habitudes alimentaires de cet animal. Et afin d’apporter des informations pertinentes nous nous sommes rapprochés aux près de nombreux experts des félidés.

Découvrons sans plus attendre ce que mange le tigre ?

 

La viande est la seule chose que mange le tigre ?

Les carnivores, connus sous l’appellation de carnassier sont des bêtes qui possèdent une alimentation exclusivement composée de viande, de chair et de tissus organiques.

Il existe néanmoins différent type de carnivore. Certains préférèrent se nourrir de chair fraîche, un doux euphémisme car la chair est en réalité encore chaude. Tandis que d’autres seront d’avantages attirés par les cadavres d’animaux, dont cette fois-ci la chair est belle et bien refroidit, voir même dans un certain stade avancé de décomposition. Ce dernier type est un trait de caractère plutôt attribué aux charognards tel que les emblématique vautour ou hyène.

Concernant notre grand fauve terrestre, son trait est tourné vers la chair fraîche, étant bien réputer pour être un puissant et redoutable chasseur dans le règne animal. Il préfère alors manger les proies qu’il a lui-même saisi pour se nourrir de leur viande sans devoir attendre qu’un autre prédateur ait abandonné ou fini son dîner.

 

Cependant, dans le monde d’aujourd’hui où vivent maintenant les fauves, les proies se font de plus en plus rare, poussant parfois notre félin à rayure à s’alimenter avec la dépouille d’animaux déjà chassé ou mort accidentellement.

D’ailleurs, cela ne l’empêche pas de rester l’un des plus redoutables prédateurs dans son habitat naturel, mais aussi au regard du reste du monde tout entier et partant de ce fait, il demeure parmi les bêtes qui ce situe sommet de la chaîne alimentaire animal.

Ce puissant fauve sème la terreur dans toutes les jungles, les forêts, les montagnes et les marais de par sa réputation, un super prédateur qui n’est pas qu’une simple rumeur, le tigre à une parfaite maîtrise de l’art de la chasse, pour ainsi subvenir à son besoin le plus important qui est de s’alimenter.

Le félin consomme principalement des tissus d’animaux et de la viande fraîche, car il est classé comme un carnivore obligatoire. Un terme scientifique qui répertorie deux types de catégorie de carnivore existant :

  1. Les carnivores obligatoires
  2. Les carnivores facultatifs

Ce qui permet de différencier les deux catégories de carnivores, c’est l’environnement dans lequel l’espèce concernée s’épanouie. Son alimentation est toujours adaptée à son milieu naturel et le fauve fait partie de l’une de ces deux catégories.

 

Le fauve à rayure est-il un carnivore obligatoire ? que mange le tigre

Dans la famille des félidés, le tigre est considéré comme un carnivore obligatoire, car ses appétences nutritionnelles peuvent se satisfaire uniquement quand il consomme une grande quantité de viande, provenant de ses proies qu’il dévore après une longue partie de chasse et de traque, entrainant irrémédiablement la mort de la bête (souvent un animal herbivore) qui est destiné à être son futur repas.

Que ce soit les protéines, ou les glucides ou encore les lipides qui se trouvent dans la viande animale, toute peuvent être transformé en énergie, et ainsi offrir au tigre l’occasion de développer ou de préserver sa masse musculaire. La victuaille est un élément indispensable pour survivre et dominer un milieu naturel comme les forêts de Thailand ou les montagnes de Sibérie.

statue tigre que mange le tigre

Si ce puissant prédateur à rayure noire, n’arrive pas à consommer une quantité importante de viande, il serait alors condamné à une mort certaine. D’où l’importance pour ses bêtes carnivores de s’alimenter régulièrement avec de la chair fraîche provenant des autres mammifères qui peuple leur environnement.

Dans la famille des félidés, le tigre est l’un des plus gros consommateurs de viande, il peut ingurgiter de 15 à 40 kg de barbaque en un seul repas.

En règle générale ce roi de jungle tue une grosse proie tous les 7 jours, ce qui lui permet de tenir plusieurs jours sans ressentir le besoin de chasser de nouveau.

Comme le fauve, tous les carnivores obligatoires possèdent eux aussi une alimentation constituée à 86% de viande. Dans les cas contraire, l’animal sera classé dans la catégorie des carnivores facultatifs.

 

Que sont les carnivores facultatifs ? que mange le tigre

Ces derniers possèdent un régimes alimentaires variés. Le repas peut être parfois composé de viande provenant d’une proie animale ou parfois provenir de sources annexe comme les insectes et végétaux.

Le tigre quant à lui peut aussi venir à manger de petits végétaux, mais cela n’en fait pas un carnivore facultatif pour autant, car cela ne représente même pas un quart de son alimentation.

Le comportement de cet imposant fauve est complètement naturel et n’a pas pour but de le nourrir. En effet, il utilise les vertus de certaines plantes pour se purifier naturellement et lui permettre ainsi d’absorber des vitamines que la viande ne peut lui apporter.

De plus son système digestif est très particulier, car il est avant tout fait pour accueillir d’importante quantité de viande au quotidien plutôt que des végétaux.

 

Fonctionnement du système digestif du tigre. que mange le tigre

Le tigre dispose d’un système digestif très puissant ce qui lui permet de manger d’importante quantité de viande au quotidien. Grâce à une certaine enzyme, les macro-nutriments qui compose la viande animale sont rapidement dégradés pour être ensuite assimilés facilement dans l’organisme du tigre.

Sachant que ces puissants fauves engloutissent directement la viande sans même devoir la mâcher, leurs systèmes digestifs doit être suffisamment robuste pour encaisser et digérer une telle ama de nourriture dans une fourchette de temps relativement réduite.

Et pour cela notre félin peut compter sur un caecum très court, l’aidant ainsi à absorber plus aisément les nutriments et en quantité qu’il déguste.

 

bague oeil de tigre que mange le tigre

Les félins n’ont pas besoin d’un tube digestif très long, car leur alimentation étant composée principalement de viande, ces dernières ne possèdent pas de double paroi à contrario de certains végétaux avec lesquels se nourrissent les herbivores.

Ainsi avec un colon court et un tube digestif 3 fois plus grand que lui, le plus gros félin du monde est naturellement conçu pour emmagasiner énormément de barbaque.

Par la suite, il est important de comprendre ce que mange exactement ce fauve redoutable dans la nature et quels sont ses proies favorites.

 

Quel bête au menu du fauve ? que mange le tigre

Au sein des différentes espèces d’animaux qui peuple à l’état sauvage, le tigre se nourrit principalement de cervidés, de bovins, de sangliers et de singes.

Dans son menu, notre ami au pelage rayé possède comme tout être vivant des préférences concernant le type de viande qu’il consomme.

Comme les êtres humains, le tigre est capable de distinguer les différents goûts grâce aux papilles gustatives qui se situent aux extrémités de sa langue, lui permettant ainsi de déterminer vers quelle viande il préfèrera se rabattre à manger : un cerfs, un sanglier ou un singe ?

Cependant, le luxe du choix de son repas à l’état sauvage, n’est que très peu offert et le prédateur devra avant tout saisir les opportunités de chasse qui se présente à lui s’il souhaite remplir sa panse et ne pas mettre en péril ses chances de survie dans une jungle ou une forêt hostile.

Malgré tout, ce fauve rayé fait tout son possible pour se focaliser sur des mammifères qu’il a appris à chasser et à tuer. En plus d’avoir une saveur qu’il apprécie particulièrement, ses techniques de chasse qu’il a pu acquérir depuis le plus jeune âge sous forme de jeux et avec sa mère, sont extrêmement efficaces face aux diverses proies qu’il rencontre.

Ce majestueux félin est avant tout une bête solitaire, ce qui rend la chasse bien plus exigeante, à contrario de ses cousins les lions, qui eux préfère chasser et vivre en meute.

Dans cette configuration, nous ne verrons donc jamais un tigre se mettre en danger, en essayant de s’attaquer à une proie bien trop imposante comme un éléphant et cela même s’il en adorait sa chair !

Pour ce prédateur, le goût n’est pas le seul élément à prendre ne compte pour déterminer si un animal doit être chassé en priorité ou non. Mais il prend surtout en compte, comment il devra la traquer, l’attaquer et la tuer. Il observe ainsi sa proie pour évaluer le niveau de dangerosité et de combattivité qui rencontrera, sachant que certaines proies arrivent très bien à se défendre et pourraient voir même causer de grave blessure à leur détracteur afin de sauver leur vie.

 

Le cerf :

Dans la famille des cervidés, le tigre semble avoir une réelle préférence pour le cerf. Cependant, cet animal reste quand même relativement dur à traquer car les cerfs possèdent un excellent odorat, qui les aident à détecter la présence de tout prédateur.

Il faut aussi ajouter à leur excellent odora la capacité d’atteindre une pointe de vitesse de 60 km/h, et ceux malgré la taille et le poids des bois qui trône sur leurs têtes.

Notre amie le fauve doit alors se rapprocher de sa proie en toute discrétion et pour ce faire doit avoir une maîtrise parfaite de l’art de la chasse, s’il souhaite pouvoir manger l’une de ces bêtes !

 

Le sanglier :

Très populaire grâce à nos amis les gaulois, le sanglier est un cochon sauvage équipé de défense redoutable dans sa gueule et son poids tourne en moyen entre 150 et 160 kg. A l’heure actuelle, il n’est plus considéré comme une sous-espèce du cochon domestique, mais comme un animal sauvage à part entière.

Pour notre prédateur, le sanglier est une proie plutôt coriace qui ne se laisse pas aisément tuer et qui peut même risquer d’importantes blessures, s’il n’est pas vigilant lors de son attaque.

 

Le singe :

Et une proie plus difficile à atteindre puisqu’ il souvent perché dans les arbres, le singe reste tout de même l’un des repas favoris du tigre.

De par sa petite corpulence, un seul singe ne suffit pas à rassasier l’appétit d’un aussi gros carnivore qu’es le puissant tigre, mais rien n’empêche que notre fauve en raffole et qu’il est parfois prêt à tous les efforts, comme grimper dans les arbres pour s’en saisir d’une bouché ! De ce fait ses talents de grimpeur et d’équilibriste sont mis à rude épreuve à chaque fois qu’il tente d’en attraper un !

 

Le buffle :

Le buffle est un adversaire de taille et de poids face au redoutable félin à rayure. Ses cornes et la puissance qu’il possède font de lui l’une des proies les plus exigeantes à tuer pour un tigre.

Après l’éléphant, c’est le buffle qui arrive lui aussi dans certaines situations à repousser l’attaque d’un félin aussi redoutable qu’est le tigre. De ce fait le fauve préféra toujours éviter l’affrontement et l’éventuelle blessure pour agir de façon beaucoup plus intelligente en ciblant de préférence les plus vieux, les plus affaiblis, ou encore les nouveaux nés (aucun état dame dans la jungle).

Le bovin domestique :

L’habitat naturel du tigre se réduit au fil du temps, car les Hommes occupent de plus en plus de territoire en se développant. Que ce soit par leurs terres agricoles, leurs élevages d’animaux ou bien leurs sites d’exploitations, la conséquence reste que cela diminue le territoire des bêtes sauvages et ainsi le nombre de proie dans les alentours, incitant notre amie le fauve à rayure à se rapprocher des petits villages, pour se sustenter d’animaux domestique tel que le bovin, la vache et les chèvres.

Ces gibiers, sont pour le tigre une source d’alimentation facile à atteindre, malgré le danger des Hommes qu’il le guette. Mais malheureusement il n’a parfois pas d’autre choix que de prendre le risque de s’introduire près des habitations des Hommes pour tenter sa chance, car la faim le tenaille trop et l’augmentation du risque est accepter afin de pouvoir survivre !

 

Les animaux cités ci-dessus, font parties des proies préférées du tigre mais dans la nature, même le meilleur des prédateurs se retrouve parfois dans des situations où il n’a pas d’autre choix que de se nourrir de charogne d’animaux, d’oiseaux et de petites bêtes. Néanmoins en temps que prédateur son instinct le conduira en premier lieu à chasser ses victimes avant de se rabattre sur une bête servie sur un plateau. Car il obtient aussi une certaine satisfaction lorsqu’une traque est réussi et qui plus est, la chair étant encore chaude n’en est que plus savoureuse !

 

Où déjeune le puissant fauve ? que mange le tigre

Dans une végétation dense, rien de plus aisé pour se cacher surtout quand on possède un pelage comme le tigre, qui de part ces rayure permet de casser les formes, tandis que sa couleur plutôt sombre offre un parfait camouflage dans les hautes herbes.

Le fauve prend le soin de ne jamais laisser son repas à la vue d’éventuelle autres confrères carnivores.

À vrai dire, il traine le cadavre de sa proie encore chaud, dans un lieu à l’abri des regards tel que les hautes herbes, ou au pied d’un arbre remplie de feuilles mortes, ou dans des grottes naturelles, ou encore dans des gros buissons et tout ce qui pourrait lui servir de cachette.

En conséquence, il évite toute confrontation que pourrait lui attirer son repas durement gagné, car chaque animal mort est un festin que certains carnivores ne voudraient pas rater, provoquant ainsi la majorité du temps des duels autour de la dépouille.
bracelet oeil de tigre que mange le tigre
Son comportement change lorsque l’été est à son paroxysme dans les forêts tropicales d’Inde, car en cette période ‘ importante chaleur, il rapproche généralement son repas auprès d’un point d’eau. Une façon astucieuse pour l’animal de se rafraîchir par la même occasion.

Il est de plus intéressant de savoir à quel moment de la journée mange notre fauve, sachant maintenant où et quel animal il déguste !

 

Quand se nourrissent les tigres ? que mange le tigre

Comme la plupart des félins, les tigres sont des prédateurs crépusculaires, ils préfèrent se déplacer et chasser à la nuit tombée.

En d’autres termes, l’obscurité n’a pas d’effet néfaste sur ce chasseur, bien au contraire, la vision du fauve arrivent à capter le moindre petit rayon de lumière qui l’aide à guetter sa proie dans le noir totale.

Et de ce fait, son taux de réussite augment lorsqu’il chasse la nuit, car sa morphologie et la conception de ses yeux, lui permet de s’adapter à la situation, la rendant favorable, contrairement aux autres espèces qui n’arrive pas à voir dans le noir, comme c’est le cas par exemple les êtres humains.

En conclusion, les tigres préfèrent traquer et se nourrir durant la pénombre, le rendant ainsi encore d’avantage redoutable face à ses proies !

Par la suite, il va effectuer des allers-retours réguliers vers son butin pour dévorer un morceau de viande, afin de se sustenter tout au long de la journée et tant que cela lui est possible.

D’un autre point vu, la femelle du fauve connaissent une période où leurs soifs d’appétit augmente considérablement et leurs consommations de viande augmente drastiquement, à tel point, qu’elle arrive à engloutir intégralement un cerf deux fois plus vite qu’un tigre mâle pesant 300 kg.

La femelle peut dévorer plus que le mâle que mange le tigre

Au cours du cycle de sa vie, la tigresse connait une période ou son organisme réclame une quantité importante de nourriture.

Bien entendu cette phase intervient lors de la fécondation de la féline par un beau et puissant mâle qui croise son chemin en période de reproduction. Ainsi commence une longue période de gestation, durant laquelle la tigresse va s’alimenter de plus en plus en viande fraîche pour préparer l’arrivée des futurs petits fauves.

Dans un premier temps, elle devra trouver une zone de chasse et de vie confortable pour accueillir en toute sécurité ses progénitures.

Une fois cette étape validée et quelques mois avant d’enfanter, la femelle doit impérativement augmenter son apport calorique en consommant énormément plus de viande que d’ordinaire.

Ainsi son organisme se prépare pour produit dans de bonne condition un lait riche en protéine et en conséquence ceci entrainera une croissance plus rapide des tigreaux dès la naissance, afin d’être sevrés le plus tôt possible assurant ainsi la survie des mignons petits fauves autant que celle de l’espèce.

Durant quel période la tigresse aura une forte attention au bon développement de ses petits et à quel moment peuvent-ils consommer de la viande, afin qu’ils multiplient leurs développements, grâce aux macronutriments qui se trouve à l’intérieur.

 

Quelle alimentation du petit du fauve ? que mange le tigre

Dès leurs naissances, les petits du tigre se nourrissent intégralement de lait maternel. Durant une période de 90 jours ces derniers vont alors multiplier leurs poids par 100 grâce aux bons lipides et protéines contenu dans le lait de leur mère.

Pendant les premiers jours, l’allaitement représentera 70% de l’activité globale de la mère et plus le temps passe, plus ce pourcentage tendra à diminuer. De ce faits les petits félins vont évoluer extrêmement rapidement et termineront leur sevrage suite à une période de 90 jours.

Ils commenceront par la suite à manger des petits bouts de tissus d’animaux proposés par leur mère, en plus des 10% de lait qu’ils continuent de consommer quotidiennement. Pour cela, la tigresse vient récupérer ses petits félins laissés auparavant dans la tanière, pour les amener à la carcasse de l’animal qu’elle vient de tuer.

Les tigresses sont de très bonne mère, car même si elles venaient à mourir de faim, elles laisseraient toujours leurs progénitures manger et se rassasier en priorité avant elle. Une qualité finalement unique car ses cousines les lionnes n’en font pas autant pour leurs petits.

Néanmoins, parmi les variations que l’on retrouve chez l’espèce, le tigre à la fourrure blanche reste une exception sur le plan de l’alimentation. Son approvisionnement en nourriture ne se fait pas de façon naturelle pour ce dernier.

 

Les habitudes alimentaire du tigre blanc ? que mange le tigre

Le fauve blanc se nourrit également de viande mais son alimentation lui est apporté par l’Homme. Et oui ce tigre n’est pas une sous-espèce de tigre à part entière, même si son apparence puisse laisser croire le contraire de par sa robe blanche toujours accompagné de rayure noir, mais en réalité elle est dû à une certaine maladie que peuvent contracter les félins et que l’on retrouve le plus souvent chez auprès des tigres du Bengale.

Le tigre blanc est en fait atteint de leucisme et ne parvient pas survivre dans son habit naturel seul. La raison qui lui interdit une vie semblable à ces confrères et celle qui le démarque de ces semblable, sa couleur de fourrure ! Et oui le blanc ne lui permet pas de se camoufler efficacement dans la nature, ce qui réduit grandement l’efficacité du prédateur lors de ses tentatives de chasse. Il lui est impossible de se dissimuler, afin d’atteindre sa proie qu’il souhaite manger, le rendant ainsi très vulnérable à l’état sauvage. Car comme nous l’avons vu plus haut dans cet l’article, même un redoutable carnivore, s’il n’arrive pas à se nourrir seul, il sera est condamné à une mort certaine.

Les tigres blancs vivent donc tous en captivité. Certain dans des zoo, d’autre dans des cirques et pour les plus chanceux au sein de réserve naturel. Ils sont alors nourris par la main de l’Homme, dont certain en profiteront pour exploiter sa beauté unique et afin d’attirer plus de visiteurs dans leur activité.

En généralement ces grands fauves blancs viennent à manger des carcasses de poulet, ode bœuf, de chèvre, d’anneaux ou encore de cochon domestique.


Chaque établissement accueillant un tigre blanc, offre un régime alimentaire différent à leur pensionnaire. Certains apportent également des compléments alimentaires spécialement conçus pour les félins, probablement pour combler un manque de vitamine et minéraux, d’acide gras essentielle, qu’ils n’arrivent pas à apporter à ces bêtes.

 

En dernier analyse nous allons voir que la faune sauvage regorge de gibier qui peuvent être un danger même pour notre redoutable prédateur à rayure ! La question est de savoir si le tigre peut devenir lui aussi la proie d’un autre prédateur ?

 

Quels les bêtes peuvent en faire une proie ? que mange le tigre

Le tigre porte bien son titre de “Roi de la jungle” car en tant que prédateur apex, il est au top de la chaîne alimentaire et c’est ce qui lui offre cette posture d’intouchable en n’ayant presque aucun prédateur naturel.

Néanmoins un tigre peut côtoyer la mort face à un autre de ses congénères ou suite à de grave blessure infligée par l’une de ses proies. Les maladies sont également l’une des causes provoquent la mort du fauve, ce qui offre l’occasion aux charognards de pouvoir manger sa dépouille une fois éteint.

Cependant, malgré que le tigre soit un prédateur apex au sommet de la chaîne alimentaire, l’Homme reste une forte menace pour ce dernier.

Depuis des milliers d’années les Hommes provoquent énormément de décès chez ce sublime félin, à un tel point qu’il est aujourd’hui classé comme espèce en danger d’extinction. Le braconnage, la maltraitance en captivité, la chasse, le marché noir et encore bien d’autre, poussent l’espèce à lutter pour son existence dans ce monde !

 

En résumé que mange le tigre

Le tigre est un mammifère carnivore terrestre très féroce, au plus haut de la chaîne alimentaire. Répertorié comme prédateur apex, ce fauve à la robe rayée ne possède pas de prédateur naturel en dehors de l’homme.

À l’état sauvage, le félin chasse tous les 7 jours de préférence une proie d’important gabarie pour subvenir à ses besoins nutritionnels, ainsi il peut assurer sa survie et celle de sa progéniture.

coussin tigre que mange le tigre

Il dévore généralement des cerfs, sangliers, singes, buffles et parfois des bovins domestiques. Ces gibiers lui procurent une quantité de viande suffisante, sachant que le félin peut engloutir jusqu’à 40 kg de viande en un seul repas !

Ce carnivore obligatoire se nourrit exclusivement de tissu et de chair, provenant de d’autres animaux !

L’ennemi qu’il redoute le plus reste l’Homme, car nous sommes bien la plus grande cause de mortalité de cette espèce, que nous provoquons via nos diverses activités ! Pour contrer cela, plusieurs organismes luttent pour la protection et la réintroduction des fauves à l’état sauvage !